La loi des séries... ou problème de mathématiques ?

Publié le par Albane

Vendredi 20 Juin 2008

Ca y est ! Enfin ! Je vais aller skier dans la Cordillère des Andes ! 1 mois que j'attends ça... que j'essaye... ou plutôt 1 an que j'attends ça..
Alors que j'embarque dans un minibus remplie d'américains et de 2 anglais,  il fait un super beau temps sur la capitale. La journée s'annonce parfaite....
Après une petite heure dans les embouteillages, nous abordons la montée... 42 lacets... pour nous emmener à 3000 m d'altitude... Il y a pas mal de voitures qui montent aux stations et c'est une à une qu'elles s'arrêtent pour chaîner... Nous faisons de même... Ils ne connaissent pas les pneus neige, ici ???
Selon, le responsable, un américain, il n'a jamais vu une vue aussi dégager sur Santiago... même le nuage de pollution permanent, à presque disparu... Oui, la journée s'annonce vraiment parfaite...
Le groupe est divisé en 2 : ceux qui ont leur équipement (surtout des surfs) et qui partent de suite à l'assaut des pistes, et ceux qui sont débutants et qui décident de prendre des cours... Pour ma part, je me retrouve au milieu, à attendre mon forfait et mon équipement... Après mettre équipée, et avoir du laissée mes chaussures au "lockers" et surtout mon passeport contre ma volonté !!! Je me lance à mon tour à l'assaut des pistes...

Je commence à aborder les pistes par une verte, petit entrainement avant d'y aller graduellement dans la difficulté... Ne connaissant pas le domaine, je veux rester prudente... Je suis là pour profiter de la vue et pour m'éclater en ski (dans le sens figuré du terme !) !!!!
La neige est un régale, hyper fraîche après ces 2 jours de mauvais temps... Il n'y a pratiquement personne... Le domaine est à moi ! Petit à petit, je monte de plus en plus haut, toujours de plus en plus haut, pour avoir la meilleure vue sur Santiago... jusqu'à atteindre 3500 m d'altitude...

La journée est vraiment splendide et je n'arrête pas de penser "WAOUHHH !!! JE SKIE SUR LA CORDILLERE DES ANDES !!!".

Je vais à mon rythme et je m'arrête sans cesse pour prendre pleins de photos de cette journée vraiment exceptionnelle qui restera à jamais graver dans ma mémoire !!! (A ça oui... je ne risque pas de l'oublier...)
J'hésite même à prendre une photo des traîneaux de secours orange... pour vous montrer que c'est exactement les mêmes quand France... prémonition ou pas ?

Dans mon fort intérieur, je me dis qu'il me manque qu'une chose... ou plutôt, j'aimerais partager cette journée avec une personne... Avec la personne avec lequel j'aime le plus skier au monde, mon père... Et pour partager ensemble notre amour du ski... et du Chili... J'aimerais lui dire à cet instant, "demain, au lieu de prendre un avion pour Lisbonne pour suivre des travaux qui de toute façon n'avancerons pas... (parole d'Architecte)... prend un vol pour Santiago, viens me rejoindre... finir notre journée au ski, commençait il y a quelques années maintenant en France... et qui avait terminé par ta fracture du bras..."

Alors que je skie depuis environ 1h45... et que je viens de ranger mon appareil photo... à 3500 m d'altitude... mon regard fixé sur Santiago... comme hypnotisé... un dam mal fait... peut-être une faute de carre... et c'est la chute... mon ski gauche est complètement enfoncé dans la neige... comme un couteau dans du beurre.... j'ai la jambe retournée... et je n'ai pas déchaussé... Bon, ce n'est pas grave, ce n'est qu'une chute... j'en ai connu des paquets dans ma vie !
Les skieurs du télésièges n'arrêtent pas de m'interpeler "Como esta"... je n'en sais rien... "No sé"...
Après de nombreuses minutes, un skieur finit par descendre à ma hauteur, je lui demande de m'aider à me relever... je n'arrive pas seule... mais ce n'est sûrement qu'un coup... J'arrive à me relever... mais impossible de rechausser... je fini finalement à accepter qu'il appelle les secours... Des milliers de questions me passent par la tête et notamment celle de l'assurance pour couvrir le traîneau... n'ayant pas ici de système de carte neige...

Les secours arrivent rapidement, j'essaye de leur faire comprendre que ça va sûrement passer, que ce ne doit être, que ça ne peut être qu'un coup ! J'ai regardé, la jambe à l'air normale... Mais, ils décident tout de même de me descendre en traîneau... Et c'est une longue et interminable descente qui commencera... J'ai froid, et ayant la tête en bas, je me prend toute la neige dans la figure (d'ailleurs c'est une de mes nombreuses questions que je me pose, est ce qu'en France on a la tête en haut ou en bas dans un traîneau de secours !!! Si vous connaissez la réponse, je suis preneuse...), c'est super inconfortable, et chaque irrégularité de la neige m'envoie des décharges dans mon genoux... Je refuse de regarder la vue de la Cordillère des Andes... non, ce ne peux pas être la dernière fois... Toutefois en jetant un dernier coup d'oeil avant d'arrivée à la station... je comprend qu'on ne m'a pas emmené à Valle Nevado...

Après un 1er diagnostic, le médecin m'annonce, dans les 3 mots d'anglais qu'il connaît... que j'ai du me rompre les ligaments croisés... Mais, il m'envoie faire des radios...
Il revient en m'annonçant... Il n'y a rien aux ligaments... et pendant une fraction de seconde, je pense, "oui, ce n'était qu'un mauvais coup... je dois être un peu douillette !!! Chouette, je vais pouvoir retourner skier !!!" Et puis là, il continue... ce n'est pas les ligaments mais une fracture du tibia... On va devoir vous transporter à l'hôpital de Santiago en ambulance... Et là, tout commence à s'effondrer... 
Je ne sais pas quelle heure il est, mais les minutes paraissent interminables... j'ai du mal à leur faire comprendre que j'ai loué les skis et que j'ai mon passeport au casier... et qu'un minibus va m'attendre à 16h30 à Valle Nevado... et non pas à La Parva...
Il faudra donc que j'attende d'avoir tout récupéré avant que je puisse enfin descendre sur Santiago...

Pour mon trajet en ambulance, on m'installe sur une civière avec une minerve beaucoup trop grande pour moi, qui me rentrera dans les dents à chaque virage... et en plus, à chaque virage, je me cogne la tête sur la paroie... 42 très longs virages... et après avoir enlever les chaînes en milieu de parcours (ils ne connaissent vraiment pas les pneus neige !!!), j'arrive enfin à l'hôpital...
Mon angoisse s'estompe un peu en voyant que l'hôpital à l'air nickel... Je suis rapidement pris en charge... il est 17h16...
Puis commence un nombre incalculable de radios et même d'IRM. J'essaye de voir avec le radiologue si ça à l'air bien... Je garde toujours un espoir qu'ils aient pu se tromper à la station... Et, il me regarde d'une telle façon... puis, il rajoute... non, pas vraiment... il va falloir y aller "step by step" ! Puis, plus tard, c'est d'un air très grave que le médecin urgentiste me confirme le diagnostic de ma fracture du tibia... Qu'est ce que ça doit être quand il annonce, un truc hyper grave ou un décés !!!!
Je comprend vaguement qu'un autre médecin va venir me voir...
Je donne rapidement tous mes papiers pour contacter très rapidement mon assurance...
Le chirurgien vient me voir, et m'annonce qu'il va falloir m'opérer... il va essayer que ce soit le soir même...

Puis plus tard, après l'IRM, il revient pour m'annoncer qu'on ne m'opérera que le lendemain matin... Il vaut mieux, me dit-il, ils seront dans un meilleur état !!!! Pas sur que j'ai vraiment envie de rester dans cet hôpital !!!
Puis il rajoute "You look so Sad"...
Et j'ai envie de lui répondre...
Sad ? Non, ce n'est pas de la tristesse...
Non, je ne suis pas triste mais furieuse...
Furieuse contre moi...
Furieuse de mettre plantée comme une débutante...
Furieuse de toujours trop penser...
Furieuse de gâcher mon TDM...
Furieuse de ne pas finir jusqu'au bout...
Furieuse de devoir abandonner si prêt de la fin...
Oui, je suis furieuse, en colère...
Mais, ce n'est pas la peine de lui dire... il ne comprendrait pas...

Comme un château de cartes, j'allais poser mes dernières cartes et tout s'écroule...

Mais y aurait-il une loi mathématique dans tout ça ???
22 Décembre 2007... déchirure musculaire de la jambe gauche au Cambodge...
21 Mars 2008... redéchirure musculaire dans le désert australien... toujours la jambe gauche...
20 Juin 2008... fracture du tibia au Chili...
Je préviens de suite... le 19 septembre... Je prend un RTT !!!!

Publié dans Chili

Commenter cet article

Muriel 09/07/2008 17:30

Albane !!!!!!
Tu sais que tu seras toujours la bienveune a Santiago !!!!!
J'espere que ton retour a Paris c'est bien deroule.
Je vais aller boire un verre de Pisco a ta sante et a ton retablissement. Et tu sais que tu es tres connue maintenant a ici ... A chaque expedition au ski, le chauffeur du bus raconte tes mesaventures pour mettre en garde les skieur hihihihihih !
Bon courage y besitos