Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Rain and Tears"...

Publié le par Albane

Derniers temples, derniers sashimis, derniesr makis (pour avoir les idees claires en Chine !), derniers JR, dernieres longues marches (c'est pas gagne ca !), ...

Oh Empire du Soleil Levant
Toi, qui m'a completement deroute
Toi, qui m'a parfois fait doute
Toi, que j'ai mis si longtemps a apprivoiser
Toi, qui ne comprend pas pourquoi je n'ai pas de JR pass 
Toi, qui met du the vert partout, meme dans les kit kat !
Toi, qui vend des chataignes partout alors que je n'ai pas vraiment vu de chataignier ! (Ah moins, que je ne les ai pas reconnu, mais pourtant j'eternue dessous !)
Toi, qui m'a appris a aimer les couleurs de l'automne
Toi, qui m'a appris la zen altitude
Toi, qui m'a appris la "positive attitude" ! (Non, ce n'est ni Lorie, ni Raffarin, mais maman poule me l'a tellement rabache depuis mon enfance, que ca a finit par rentrer au Japon !)

Mais toi, qui a tant a nous apprendre (et surtout la proprete !!!)
Je m'incline bien bas, pour te dire, ce soir, Sayonara, et peut etre qu'un jour nos routes se recroiseront... 
mais il y a tellement de choses encore a voir dans ce "big big world"...

But "The show must go on" ... en Chine...
Commenter cet article

Cousine Coco 12/11/2007 07:56

Si tu dois y revenir au Printemps, tu pourras de nouveau passer me voir en meme temps pour le nouvel an :D
Cousine Coco qui ne veut pas une occaz de revoir sa cousine Coco

Albane 12/11/2007 01:02

J'achete un billet tout de suite pour le printemps...

l'Empire du Soleil Levant 11/11/2007 12:00

Je te salue, ô Routarde d'un autre continent,
d'un autre temps ;
nos routes se sont croisées,
mais nos pensées resteront entremêlées.
Oublie les JR,
les thés verts,
les châtaignes
et même les rains,
mais n'oublie pas une autre approche du monde,
plus secrète,
plus discrète,
même si nous ne sommes pas toujours nets.
Pas de nostalgie entre nous,
pas de larmes non plus ;
"Utsukushisa to kanashimi"
comme dit notre poète Kawabata
c'est-à-dire "tristesse et beauté",
nous caractérisent,
mais revient au printemps
et je te ferai découvrir, éclatantes, les fleurs pourpres
des cerisiers pleureurs qui se reflètent dans l'eau.
Nos regards survoleront l'étang, pour se perdre en une contemplation du jardin dans sa plénitude.
Un cercle de petites vagues fera tressaillir le reflet des pins et des cerisiers.
Une brise imperceptible dispersera des pétales à tes pieds,
régénérés.

Veuve M 11/11/2007 11:30

Le chemin de la philosophie, à l'endroit ou à l'envers, c'est quand même de la philosophie !
M.V