Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bon Dieu, qu'est-ce que je suis venue faire au Zimbabwe !

Publié le par Albane

Nuit du 28 au 29 septembre 2007

(je précise que cet article a été écrit à chaud dans le train)


19h : au Paradise Lodge, j'attend le taxi qui doit m'emmener à la gare.

19h10 : je m'impatiente, le taxi n'est toujours pas là, ah si ! Il arrive... La jeune femme du lodge, le paye et lui dit bien de m'emmener jusqu'au quai du train pour Victoria Falls et aux 1ère classe. On m'avait expliqué dans l'après-midi qu'il fallait regarder sur un panneau votre nom pour connaître votre wagon et votre compartiment. Le taximan me laisse juste devant et là on est nombreux à attendre. Je ne m'inquiète pas trop  puisque tout le monde attend.

19h40 : les fiches arrivent enfin et une grande bousculade commence, mais là impossible de trouver mon nom...

J'accoste quelqu'un sortant d'un bureau, je lui explique mon problème, il me dit de ressortir et d'aller à l'endroit où j'ai acheté le billet (bien que ce ne soit pas moi qui est acheté le billet je trouve quand même l'emplacement, bonne nouvelle mon nom est indiqué sur l'ordinateur, il me note le Wagon : 1006 et le compartiment A. Et là tout en traînant mon sac (je l'avais déjà mis dans sa housse de protection) tout le long du quai, panique il n'y a aucun wagon 1106, je reviens en courant, toujours en traînant mon sac vers les compartiments, je me tue complètement les mains (17 kg c'est vraiment lourd quand vous êtes pressée  !)

J'aborde un passager qui lui même aborde quelqu'un qui a l'air d'être du secteur! Il  me dit que le tain pour Vic Falls se trouve sur le quai n°4 et que celui ci va à Harare. Ah non ! Je n'y retourne pas à Harare, comme il est 5 minutes avant le départ de mon train, il me dit que la seule solution est de passer à travers le train et les voies ferrées, je n'ai pas le choix, il m'accompagne, il ne faut vraiment pas que je le rate. Il fait nuit noir et je ne suis vraiment pas rassurée, je saute du train, balance mon sac il tombe pile dans une flaque d'eau, c'est le dernier de mes soucis, j'escalade un quai puis un deuxième j'y suis et le train n'est pas partie... Le monsieur m'aide à porter mon sac jusqu'au wagon.

C'est ça les premières classes! Surprise 3 hommes sont dans le compartiment, on m'avait pourtant bien dit que les hommes et les femmes étaient séparés. Le monsieur les jette dehors, ils ne sont pas à leur place. Dans le couloir, ça grouille de monde, et mon compartiment n'a pas de lumière, je me terre dans un coin de ma couchette et serre mon sifflet dans ma main mon côté "poule mouillée" ressort... Pour me  calmer, je sors mon mp3. Je me demande toujours si je suis dans le bon train, mais un  contrôleur arrive et chasse tout le monde, et valide mon  ticket, c'est bon signe je suis sur sa liste. Je lui demande à quelle heure est prévue l'arrivée du train, il hausse les épaules, vers 7/8h ?, il me répond qu'on ne sait pas... Il me répare la lumière et referme la porte. Le train a démarré mais s'arrête 5 min plus tard pendant plus d'une heure. Un autre  monsieur vient me voir, et me demande d'écrire mon nom sur un petit calepin, il m'apporte mes draps, moi qui avait déjà sortie mon sac à viande, il me servira quand même vu la propreté... Et en plus j'ai vu un petit cafard rôder dans les parages... Je pense que la nuit va être longue, dés que le train démarre 2 min il s'arrête pendant des heures... C'est pire que le train Irun-Lisbonne avec Juliette ! En plus dés qu'il va trop vite, ça sent le cramé et il s'arrête brutalement, j'ai déjà failli chavirer plusieurs fois...  Je vais garder la lumière toute la nuit..

 

Prologue :

Finalement le trajet c'est très bien terminé, à 23h 3 autres personnes sont arrivées + 1 bébé, on a éteint la lumière. En fait, le train s'arrête tout le temps pour déposer et prendre des gens, même quand il y a une seule hutte.

Sur le matin j'ai même vu un léopard dans la Savane, et on m'a dit que j'avais  beaucoup de chance, car c'est très rare. En 36 ans, le sud africain, il n'en a vu que 3 ! 10h : arrivée en apercevant le canyon

Point négatif : j'ai fait un gros trou à mon sursac, tant pis j'arriverais bien à le réparer quelque part...

L'avion finalement ça a du bon !

Plus jamais le train de nuit en Afrique !

A moins que se soit dans le Rosvos ou  le blue train !!!!

DSC03016.JPG 

Commenter cet article

nathalie 20/11/2007 14:54

pr le zimbabwe, ouaou, sacre histoire avec le train. j'aurais ete aussi cooward que toi

Cousine Coco 04/10/2007 10:05

Ca te dit de faire le dernier train du Cambodge avant que ca ferme? Phnom Penh-Battambang 12 h (normalement 6 heures en voiture). :)

Albane 11/10/2007 20:48

Tu le fais avec moi ???J`espere que ce n`es pas un train de nuit car je ne suis pas tres chaude...